Thrapeute
Yoann FONTE

Le Praticien

-


Massage Hawaïen (Lomi-Lomi)


Origine et description


Le Massage Hawaïen Lomi-Lomi vient de la langue polynésienne des Rapa nui ("lomi" veut dire massage, masser). Partis à la recherche d’autres îles à bord de leurs pirogues, les polynésiens passaient des jours à ramer. Lorsqu’ils arrivaient à terre, les hommes se massaient entre eux de manière à effacer les contractures musculaires. Les piroguiers, devenus masseurs, travaillaient les muscles saturés par les violents efforts de la navigation. Ainsi, les rameurs pouvaient reprendre la pagaie pour continuer leur périple. C’est pourquoi ce massage complet du corps est très enveloppant, alternant les techniques d’effleurage, de torsion, de pression et de pétrissage. La particularité de ce massage est l'usage des avant-bras.


Les bienfaits


En plus des bénéfices généraux apportés par tous les massages, celui-ci apporte spécifiquement les bienfaits suivants :

- Profonde détente et relaxation.

- Aide à faire circuler l'énergie.

- Tonification et relâchement musculaire.

- Active la circulation sanguine et le système lymphatique.

- Sensation d'unité et de plénitude.


Déroulement et durée


Le protocole de base se déroule en 1h00. Il peut être modulé afin de durer 1h30 ou 2h00 à la demande. Massage déshabillé en position allongée sur table, avec usage d'un jeu de serviettes et d'une huile végétale de support. Le jeu de serviettes permet de ne révéler que les parties du corps à masser au fil du protocole.


Contre-indications


Malgré tous ses bienfaits, le massage peut ne pas être recommandé, voire même être interdit dans certains cas :

- Douleurs stomacales, ulcère, gastrites, fièvre.

- Troubles circulatoires.

- Maladie cardiaque.

- Déchirure musculaire, claquage.

- Fracture.

- Maladies inflammatoires.

- Arthrite et polyarthrite rhumatoïde.

- Infection cutanée et varices.

- Thrombose, phlébite...

- Epilepsie.

- Cancer, SIDA.

Cette liste est non exhaustive mais pas nécessairement rédhibitoire. En cas de doute, n'hésitez pas à me contacter ou à demander conseil à votre médecin traitant. Suivant le cas, une autorisation écrite de ce dernier pourra vous être demandée.


Retour aux massages


Haut de page